Nouveau-Le Collège de Bois-de-Boulogne et l’Université de Montréal annoncent la création d’un parcours sciences humaines-baccalauréat en enseignement.


Le Collège de Bois-de-Boulogne et l’Université de Montréal annoncent la création d’un parcours sciences humaines-baccalauréat en enseignement.

C’est en présence de Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec, que Guy Dumais, directeur général du Collège de Bois-de-Boulogne, et Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal, ont annoncé aujourd’hui la création d’un parcours sciences humaines-baccalauréat en enseignement : un arrimage pédagogique entre le Collège de Bois-de-Boulogne et l’Université de Montréal pour la formation des enseignants.

Une nouvelle voie « éducative » au programme en sciences humaines Le nouveau programme d’études en sciences humaines, profil Éducation, vise donc à préparer l’étudiant à des études universitaires dans les grands domaines des sciences humaines, plus particulièrement en sciences de l’éducation. Les premiers étudiants commenceront leur formation dès l’automne 2019, formation qui les amènera à discerner les principaux courants de pensée en éducation et les valeurs du système éducatif québécois, à saisir le rôle de l’enseignant comme professionnel et passeur culturel et à comprendre la complexité de la relation éducative qui vise l’apprentissage et le développement de l’élève.

Six cours ont été créés et deux modifiés pour offrir aux étudiants huit cours orientés sur la profession d’enseignant, dont deux stages en milieu scolaire. Art oratoire, Littérature jeunesse, Histoire de l’éducation au Québec et L’ABC des mathématiques en sont des exemples éloquents. En outre, les étudiants auront l’occasion de se familiariser avec le milieu de l’éducation grâce à deux stages d’observation intégrés aux cours Psychologie de l’enfant, communication et stage d’observation et Sociologie de l’éducation et science, technologie et société qui se feront dans les écoles primaires avoisinantes du Collège. Le recteur Guy Breton a fait valoir dans son allocution les atouts de ce partenariat : « Depuis plusieurs années, nous entretenons un dialogue continu avec les cégeps et les collèges afin de mieux harmoniser nos contenus pédagogiques. Nous le savons tous : la profession d’enseignant a grandement besoin d’amour. Dans quelques années, nous accueillerons à l’UdeM des étudiants qui auront déjà effectué des stages d’observation dans les écoles. Ils auront de meilleures habiletés en communication orale, une compréhension accrue des mathématiques et une plus grande connaissance des œuvres de littérature jeunesse. Ils arriveront mieux préparés et plus confiants en leur choix de carrière. Quant à nous, à l’Université, nous allons mieux les connaître, car nous aurons suivi leur parcours au Collège. »

Des avantages pour les collégiens Ce nouveau parcours comporte de nombreux avantages, notamment une admission conditionnelle et unique des étudiants du Collège de Bois-de-Boulogne dans un programme en enseignement de l’Université de Montréal, la reconnaissance des acquis scolaires collégiaux par l’Université (substitutions de cours), une possibilité d’exemption des cours universitaires de mise à niveau en mathématiques et en français et l’utilisation d’un portfolio commun. Montréal, ville de diversité : une réalité incontournable pour les futurs enseignants

Le Collège de Bois-de-Boulogne et l’Université de Montréal sont des établissements résolument montréalais et le profil Éducation du nouveau programme en sciences humaines reflétera cette situation. Il est important que les futurs enseignants soient au fait des problématiques que vivent les jeunes et les professeurs des écoles de la région. Celles-ci sont connues pour la grande variabilité du statut socioéconomique des élèves qui les fréquentent, donc pour des réalités socioculturelles et linguistiques elles-mêmes très différentes. Les futurs enseignants seront outillés pour faire la classe à une population diversifiée.